Rush

Le hooliganisme est une passion dévorante pour Nicolas. Il s’est choisi une famille, à la vie à la mort : celle qui tisse des liens que rien ne distend, ni le temps, ni l’éloignement géographique, ni les responsabilités que confère la paternité.

En marge des matchs de football, les rixes violentes entre bandes rivales ne sont pas rares. Lorsque Gilles, le leader de la bande, est victime d’un lâche guet-apens, le séisme est tel que seule une terrible vengeance pourra éteindre la rage provoquée dans les cœurs et les esprits de ses compagnons de route.

Rush est une plongée furieuse dans un univers méconnu et sombre, une quête d’adrénaline sur fond de contre-culture à fort accent britannique et de musique électronique ravageuse.

Des coursives bétonnées des stades à l’arrière-salle d’un troquet, de la fosse bouillonnante du Bataclan à une forêt domaniale de la Marne, c’est une histoire singulière et rythmée, au langage cru et direct, qui ne laissera aucun lecteur indifférent. Un roman coup de poing s’inscrivant dans la lignée des livres de John King ou d’Irvine Welsh.

 

Ancien pensionnaire du Kop de Boulogne, Julien Ruzé, 37 ans, a déjà publié un premier roman remarqué, Rock’n’Ball (Lazarte, 2012). Dix ans après, Auda Isarn publie ce nouveau roman intense.

 

20,00 

La presse en parle

Avec Rush, de Julien Ruzé, la France du hooliganisme a peut être trouvé son John King.
(Breizh-info.com)

Rush de Julien Ruzé, paru, il y a quelques semaines, évoque sans fards les tribunes, la hiérarchie au sein de celles-ci et l’ensemble de la sous-culture que représente le stade, un genre oublié (ou presque) de la littérature française. La littérature britannique, elle, regorge d’ouvrages de qualité sur les sous-cultures, on peut penser à la musique, la culture graffiti, les sneakers ou encore le hooliganisme. (…) Le livre ne propose pas un romantisme exacerbé, certaines déviances du hooliganisme (drogues, escalade de la violence…) sont assumées, il ne s’agit pas d’en faire des étendards, mais simplement de conter les choses avec vérité..
(Jean Ernice, Rébellion)

Ruzé ne vise pas à recruter du sang neuf ou à excuser les actes commis. Il explique, montre, voilà tout.
(Rémi Tremblay, Présent)

Poids 345 g