Piet Meyer, la voix de l’Afrikanerdom

24,00 

Presque totalement inconnu en France, Pieter Johannes « Piet » Meyer (1909-1984) reste cependant un personnage incontournable dans l’histoire idéologique de l’apartheid sud-africain. Docteur en philosophie, militant infatigable du nationalisme républicain afrikaner le plus radical et anticommuniste farouche, idéologue parmi les plus féconds et les plus prolifiques de sa génération – la « Génération des Alphas » – figure emblématique de l’Ossewabrandwag, Président du Broederbond puis de la SABC, la chaîne nationale de radiodiffusion, Piet Meyer est considéré en Afrique du Sud comme l’un des « quatre majeurs » de l’idéologie du développement séparé, aux côtés des Drs Verwoerd, Diederichs et Cronjé. Tout au long d’un XXe siècle riche et tourmenté, porte-drapeau de son combat et fidèle jusqu’au bout aux idéaux de sa jeunesse, il restera toute sa vie « la Voix de l’Afrikanerdom ».

Né en 1970, Pierre-Olivier Sabalot est diplômé de l’IEP d’Aix en Provence, et titulaire d’un DEA « Histoire d’Outre-Mer » de l’Université de Lettres d’Aix en Provence, avec un mémoire portant sur « Les relations entre l’Afrique du Sud et Madagascar, de 1961 à 1992 ». Il a vécu en Afrique du Sud et enseigné les Sciences Économiques et Sociales au Lycée français de Johannesburg, et enseigne encore aujourd’hui cette matière en lycée privé international. Il a publié des articles dans plusieurs revues et est l’auteur de Verwoerd, le prophète assassiné (Éditions du Camas).

Catégorie :

Description

La situation en Afrique du Sud est de plus en plus préoccupante, particulièrement pour les Afrikaners, descendants des Boers vaincus par les Britanniques. La sortie chez Auda Isarn de la biographie de Piet Meyer, qui fut l’un des hommes politiques les plus influents de ce pays, particulièrement durant l’apartheid, arrive donc à point nommé pour comprendre l’évolution de ce pays et plus particulièrement la période qui a précédé le fiasco actuel.
(Rémi Tremblay, Présent)

Voici un ouvrage qui traite d’un pays peu étudié en France, l’Afrique du Sud, et d’un thème encore moins étudié, le nationalisme afrikaner. Il s’agit de la première biographie de Pieter Johannes Meyer, un des quatre théoriciens majeurs du nationalisme afrikaner au XXe siècle. Première biographie en français certes, mais aussi dans la production intellectuelle internationale, car il n’y a rien en anglais et, ce qui est plus surprenant, rien en afrikaans. Pierre-Olivier Sabalot en a les moyens : un bagage universitaire, une maîtrise de l’afrikaans qui lui donne un accès direct aux sources, une connaissance intime du pays où il a enseigné et qu’il visite fréquemment, ainsi qu’une connaissance personnelle de la famille de Piet Meyer.
(François-Philippe Galvane, L’Afrique réelle)

Après avoir publié une biographie du Premier ministre sud-africain Verwoerd en 2010, Pierre-Olivier Sabalot s’intéresse à Piet Meyer (1909-1984). Infatigable militant de la cause afrikaner, ce journaliste, homme de radio-télévision, universitaire participa pendant plus de 50 ans à la guerre des idées. Pierre-Olivier Sabalot réussit une étude fouillée – la première toutes langues confondues – de cette belle personnalité qui sut très tôt que son honneur ne pouvait que s’appeler fidélité. Un très grand livre !
(Georges Feltin-Tracol, Réfléchir&Agir)